Le lux (symbole « lx » ; du latin « lux » qui signifie « lumière » ) est l’unité de mesure de « l’éclairement » d’une surface ou d’un objet. A la différence du lumen qui mesure la quantité de lumière émise par une source, le lux permet de mesurer la quantité de lumière reçue par un objet ou une surface. Un lux est l’éclairement d’une surface qui reçoit, d’une manière uniformément répartie, un flux lumineux d’un lumen par mètre carré. La mesure s’effectue non pas autour de la source lumineuse, mais sur l’objet auquel on s’intéresse, lequel est situé à une certaine distance de la source lumineuse avec une position bien spécifique par rapport à cette source. Le luxmètre est l’appareil utilisé afin d’effectuer des mesures d’éclairement, cet appareil étant constitué d’une cellule photosensible et d’un boitier électronique et d’affichage. Les mesures en lux sont utilisées notamment afin de déterminer les niveaux d’éclairement nécessaire sur des postes de travail, dans des espaces de vie ou dans des lieux publics. Des normalisations françaises et européennes définissent les niveaux d’éclairements en lux requis selon les lieux (lieux publics, lieux de travail…).

A titre indicatif, nous indiquons ici des niveaux d’éclairement en lux généralement mesurés en fonction des lieux et/ou situations :

  • Rue de nuit éclairée : autour de 50 lux
  • Appartement bien éclairé : entre 200 et 400 lux
  • Local de travail : de 200 à 3 000 lux
  • Stade de nuit : 1 500 lux
  • Extérieur par ciel couvert : environ 25 000 lux
  • Extérieur en plein soleil : environ 100 000 lux

Éclairement de postes de travail, minimum requis selon la législation française :

  • Rues, routes et autoroutes : 15 à 50 lux
  • Travail de bureau : 200 lux
  • Mécanique fine, dessins, couture : 400 lux
  • Mécanique de précision, électronique : 600 lux
  • Tâches industrielle difficiles, laboratoires : 800 lux